solidaritetunisie.ca

Actualités

info@solidaritetunisie.ca

Tunisie : Ahmed Ben Amor, vice-président de l’association Shams contre l’homophobie, survit à une tentative de suicide

Lire l'article de Rebecca Chaouch sur jeuneafrique.com. Publié le 11 juillet 2016.

Le président de la FIDH : « La justice n’est pas indépendante en Tunisie »

Lire l'article d'Olfa Belhassine sur justiceinfo.net. Publié le 26 mai 2016.

Tunisie : Des experts de l’ONU condamnent les examens anaux forcés

La Tunisie devrait tenir ses engagements en tant qu’État partie à la Convention contre la Torture et interdire le recours aux examens anaux forcés. Lire l'article de Human Rights Watch publié le 23 mai 2016.

En Tunisie, Ennahda « sort de l’islam politique »

Un article de Frédéric Bobin, correspondant à Tunis, publié le 19 mai 2916 dans le monde.fr

En Tunisie, l’homophobie tue

Un reportage de Simon Louvet publié sur inkyfada.com le 18 mai 2015.

L'homophobie bien vivante dans le monde arabe

Émission du 17 mai de Catherine Perrin à Radio-Canada avec une entrevue de Rami Ayari, ce militant tunisien des droits LGBT, président de l'association Without Restrictions.

Lundi, le 16 mai, l'ambassade du Canada en Tunisie publiait le communiqué suivant sur sa page Facebook.

Ambassade du Canada en Tunisie
 
Semaine des droits de la personne (4/7): Contre l'homophobie

Le Canada souligne le 17 mai 2016, la Journée internationale contre l'homophobie (International Day Against Homophobia and Transphobia -- #IDAHOT). Le Canada s'associe à cette action mondiale contre la discrimination et les préjugés dont sont victimes les membres de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) dans le monde. "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits." (Article Premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme). Les membres de la communauté LGBT doivent pouvoir se prévaloir des mêmes droits que quiconque. Leurs droits sont aussi des droits fondamentaux.

Des millions de personnes LGBT sont victimes, chaque année dans le monde entier, de discrimination, d'intimidation et de violence physique, allant parfois jusqu'au meurtre. L'Ambassade du Canada en Tunisie contribue à la sensibilisation aux droits et à la protection des membres de la communauté LGBT.

L'Ambassadeur McQueen a organisé ce matin une table ronde avec plusieurs associations qui militent pour la communauté LGBT, dont Shams, Damj, Mawjoudin et Without Restrictions. Cela a notamment été l'occasion d’échanger et de marquer le soutien du Canada à la lutte contre l'homophobie et la discrimination.

Dans le cadre de la semaine des droits de la personne, l’ambassade du Canada est mobilisée pour une campagne de défense des droits de la personne, au cours de laquelle la liberté d'expression, la liberté de la presse et la lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles ont été abordés.

 

Is homophobia at all-time high in Tunisia?

Lire l'article de Conor McCormick-Cavanagh sur al-monitor.com 2016-05-04

Homosexuels - Tunisie : le rapport qui accuse

Lire l'article sur Le Point Afrique - 2016-05-03

Un imam de Sfax appelle au meurtre des homosexuels

Lire l'article sur businessnews.com.tn 2016-05-02

Des appels à la violence et au meurtre à l’encontre des homosexuels sur facebook

La vague de violence semble s’étendre comme une tâche sur la toile et maintenant, des internautes s’organisent en groupe pour violenter, voire ‘tuer’ les homosexuels.

Lire l'article sur tuniscope.com 2016-04-26

Voici un communiqué publié par l'association tunisienne Shams dénonçant une recrudescence de l'homophobie en Tunisie.

Press release FROM Shams, the Tunisian LGBT association,
ABOUT the campaign calling for lynching of homosexuals in Tunisia

Tunisia is experiencing a large anti-LGBT campaign launched by a Tunisian artist on primetime broadcast TV channel. This artist has charged hate speech against homosexuals in Tunisia, calling for their outright exclusion. After this media outlet, another artist participated in another show/debate on the same TV channel; to support the first artist and disparage Tunisian gays. Since then, different anonymous individual have taken the initiative of a campaign on social networks calling clearly "to burn all Tunisian gays or cut their throats," in the manner of video DAECH. The trend continues to increase now with shops who stick a sign where it is written: " No homosexuals in this store."
In Kairouan, a town lying in the central region and considered the bastion of the Salafists, a taxi flatly stuck on the back window marked "Forbidden to Homosexuals."
Violent acts have reached the point that a young university student was physically assaulted by passing because he was mannered and suspected to be gay opnened. Up to now, Public Authorities remained silent and showed very little interest to take formal or law actions to deter violence and refrain this cascade of violence and discrimination against homosexuals in Tunisia.

A power that appears to be; moreover; complicit by its unwillingness to repeal Article 230 of the penal code and which imprisons any man suspected of homosexuality by a simple rectal exam as a sufficient proof.

Witnessed this highly chaotic situation; Shams expresses its extreme concern at this dramatic rise of hate speech and stigmatization against LGBT in Tunisia and the association denounces the temptation for politician in power to manipulate the case; by their silent complicity, or even more; by an unsaid support to such violent initiatives.
The Shams Association demands the immediate cessation of this smear campaign and judicial proceeding for people spurring these calls for violence. Indeed; theses violences concern directly and daily hundreds of homosexuals in Tunisia which are embelled in violent speeches and acts just as victim, in general indifference; especially; from The Tunisian government and parliament members.