Montréal: The Medical Habitus and Intersex: Experiences of Parents            ALGI-Logo

Envoyé par Chaire de recherche sur l'homophobie de l'UQAM dans la rubrique 06 (jeudi)

CONFÉRENCE PUBLIQUE | ''The Medical Habitus and Intersex: Experiences of Parents''

 
Organisé en collaboration avec l'Insitut de recherches et d'études féministes de l'UQAM (IREF) 
 
Date : Jeudi 6 septembre 2018
 
Heure : 18h00 à 20h00
 
Lieu : UQAM, pavillon J.-A. DeSève (DS), local DS-1950, 320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal
 
whlchr n  Accessible aux personnes à mobilité réduite. Consultez la fiche d'informations pour les détails.
 
Rejoingnez la conférence EN DIRECT ! Le lien de connexion via le logiciel Zoom sera disponible la veille de la conférence.
 
 
La conférence sera prononcée en anglais, sans traduction.
 

Résumé : Intersex people and the medical system are historically intertwined. Starting with the 1950’s, medical professionals quickly and systematically “normalized” intersex bodies through surgeries and hormonal treatments in order to “fix” and conceal the body's physical constitution and maintain the sex/gender social order. From a sociological perspective, I want to argue that societal ideas of a binary concept of sex/gender soak into the medical field and also into parents’ decision-making progress. I will describe how the medical habitus is constituted and the way it effects the parents of intersex children in how they deal with the diagnosis.

« L’habitus médical et l’intersexuation : un regard sur l’expérience des parents »

Les personnes intersexuées sont historiquement liées au système médical. Depuis les années 1950, les professionnels médicaux « normalisent » rapidement et systématiquement les corps intersexués par le biais de chirurgies et d’hormonothérapies dans le but de « réparer » et de dissimuler leurs traits d’origine, ainsi que de maintenir l’ordre social sexe/genre. À partir d’une perspective sociologique, je veux soutenir l’idée que les conceptualisations sociales du sexe/genre pénètrent le champ médical et influent sur le processus décisionnel des parents. Je vais décrire comment l’habitus médical est constitué et comment les parents composent avec le diagnostic que les médecins prononcent.

Par : Anike Krämer, candidate au doctorat, Sociologie et études sur le genre, Université Ruhr-Bochum (Allemagne)

CRH IREF conférence Kramer2018 Final
(Envoyé le 03 septembre 2018; Modifié le 03 septembre 2018)

Corriger