Table des matières

Tenir le coup coute que coute

Envoyé par Lap en date du 4 août 1998 à 11h45
C'est vrai ce que tu dis, l'Exile, des retraites dores de certains gais qui ont ntrepris une vie professionnelle dans les annees 60. Je le sais. Je suis l'un de ceux-la. Mais je dois ajouter que, dans mon cas , comme dans le cas de beaucoup d'autres gais probablement ( je parle des hommes; je ne connais pas la situation des femmes, ou tres peu) ca ete tres dur. Je ne vais pas entrer dans les details. Je veux tout simplement dire que pendant tout ce temps, je me suis toujours dit: "il ne faut pas que tu laches; tiens bon, coute que coute: Aujourd'hui que je suis a la retraite ( c'est nouveau ) j'ai l'impression de pouvoir respirer un peu. Je n'ai plus cette peur de me retrouver devant rien, comme tu le dis l'Exile. C'est effrayant cette peur. Il y a une chose que je deplore , c'est le fait que les nouvelles generations se trouvent dans une situation tres grande d'insecurite. Il aurait fallu poursuivre les luttes menees dans les annees 60 mais malheureusement, les forces reactionnaires, conservatrices ont pris le dessus. Et ca continue. Mais il y a quand meme une action politique qui peut etre menee. Et il y a quand meme quelques avancees qui ont ete realisees, telle l'acceptation des gais et des lesbiennes par une partie de la population, ici au moins. A suivre.

Index
© A l g i